Julie , sa première mission , ses déboires ( suite épisode )

Accueil Forums Discussions générales Journal de punitions Julie , sa première mission , ses déboires ( suite épisode )

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #41755
    monsieurfesseur
    Participant

    Après avoir bien dîner , tous les convives observèrent , Julie , toujours nue comme un vers , les fesses rouges mais surtout rouge de honte . Tête baissé , elle ne cessa de sangloter pendant tout le repas . Ce ne fut pas la faim qui la rendit ainsi mais belle et bien cette punition . Elle se sentit humiliée , ne pouvant trouver refuge comme à son habitude dans les bras de sa mère pour la consoler car cette dernière était complice de son châtiment .
    Après quelques minutes , quand tous les convives étaient partis et qu’il ne restait plus que Paul , Catherine ( l’amie de sa mère ) , sa mère et Julie , ce dernier alla vers Julie . Il l’observa , toucha ses fesses encore chaudes ce qui fit frémir Julie . Elle ressentit à la fois une gêne et un plaisir . Elle commença à aimer les mains à la fois masculine et virile de Paul , mais tellement douce .
    Il lui ordonna ensuite de se r’habiller . Elle fut à la fois contente et triste . Elle aimait voir Paul qui la regardait , dans sa plus intime intimité .
    Elle rentra chez elle avec sa mère qui la sermonna pendant tout le trajet . Ce soir là elle s’endormie , nue , passant une pommade rafraîchissante sur ses fesses .
    Le lendemain arriva bien tôt pour Julie . Paul la convoqua dans son bureau . Elle avait une belle robe rouge , chevelure relâchée , talon , ce qui plut fortement au patron . Il lui ordonna de monter dans un camion et de livrer un colis pour un client très important .
    Arrivée sur place , Julie trouva le client fort désagréable , la regardant de haut et lui fit savoir .
    De retour au siège de l’entreprise , Paul fit venir immédiatement Julie dans son bureau .
    Tapant à la porte , Paul , d’une voix dure et sévère lâcha un ” entrez ” fort peu aimable . Julie entra tête baissée , connaissant le courroux de Paul mais ne sachant point la raison .
    Paul , s’avança vers elle , lui souleva la tête et lui sourit . Elle se sentit à l’aise et à ce moment là , Paul la gifla plusieurs fois . Elle se mit à gémir et sangloter et osa demander ” Pourquoi donc m’avez vous frappé ? ”
    Paul la regarda , furieux , et dit ” on ne traite pas un client comme Monsieur Ortiz comme tu l’as fait ” . Julie , confuse murmura ” Mais …. ( hésita ) ….. mais il m’a pris de haut . ” Paul plaça une chaise au centre de la pièce . Tu n’es qu’une petite stagiaire insolente et impertinente , je vais devoir de nouveau te punir ! . Julie compris que son patron allait encore la fesser et pour que son châtiment soit moins cruel , elle prit les devants et demanda à Paul si elle devait retirer sa jupe . Paul sourit et dit ” attends ma petite , Monsieur Ortiz est en route , c’est lui qui te corrigera aujourd’hui . Elle éclata en pleurs ; ne sachant si cela est dû à sa punition ou au fait que ce ne soit pas Paul qui la fesse .
    Monsieur Ortiz arriva , 10 minutes plus tard . Julie sécha ses larmes mais en voyant Monsieur Ortiz , homme d’une cinquantaine d’années , bedaine bien formée , elle commença à trembler ; Paul invita Monsieur Ortiz à s’assoir sur la chaise vide . il en plaça une lègèrement sur le côté .
    Soudainement , il colla Julie contre le mur , lui retira sa robe , arracha son soutif et fit glisser sa petite culotte en dentelle . Elle ne garda que ses talons .Elle fit un léger sourire ferma les yeux de plaisir car elle apprécire la douceur et fermeté de Paul . ce dernier emmena telle une prisonnière Julie vers Monsieur Ortiz et lui ordonna de s’allonger sur les genoux de ce dernier . Monsieur Ortiz la retint avec violence pour ne pas qu’elle bouge . Elle cria de douleur mais en voyant Paul s’assoir sur l’autre chaise , son visage en face du sien , elle accepta la fessée de Monsieur Ortiz . Paul la tenait par le menton . Elle rêva qu’il l’embrasse . Elle ne sentit plus la douleurs des claques sur son cul devenu tout rouge .
    Une fois fessée , Monsieur Ortiz dit à Julie de se lever . Elle était peinée , non pas du fait d’avoir pris cette fessée , mais plutôt car Paul ne la retient plus par le menton et elle ne put plus le fixer du regard . Paul sentit cela et une fois parti Monsieur Ortiz , il embrassa langoureusement Julie . Elle fut surprise , fit mine d’être outrée . Paul prit sa Canne et lui dit de se mette à plat ventre sur son bureau . Il lui administra 20 coups de canne . Julie ne pris pas plaisir . Elle n’aimait pas ça et en voulut à Paul .Ce dernier sans dire mot lui fit comprendre qu’elle devait se r’habiller et d’un geste de la main , comme si Julie était une chienne , lui ordonna de sortir . Julie pleura en allant vers son poste de travail . Elle rentra ce soir là dégoutée , ne mangea pas et alla se coucher très tôt .

    #41760
    Tyty02
    Participant

    Il était sympa mais je trouve qu’il ai trop sévère pour le coup après tout Julie et une humaine elle a des sentiments et paul ne lui donne aucun réconfort Il ne veut pas comprendre qu’elle puisse ce sentir blessé et il ne lui dit même pas qu’elle a été courageuse ou des truc du genre je trouve qu’elle doit avoir un sentiment de tristesse augmenter
    Paul pourrait peut-être la convoquer dans son bureau au bout de quelques temps ou elle n’avait pas fait de bêtises mais ou il voyait qu’elle ne souriais plus et qu’elle était toujours peiner pour lui parler et la rassurer lui donner une “gentille fessée et la réconforter

    #41763
    monsieurfesseur
    Participant

    Peut-être joue t’il avec elle car il s’est aperçu que cette dernière commence à prendre du plaisir mais ne veut pas lui donner de satisfaction immédiatement .
    Bonne analyse en tout cas et la suite au prochain épisode 🙂

    #41766
    nono1087
    Participant

    je trouve un peu violent c’est le client qui la prise de haut elle a dû se défendre comme elle a pu mais ces mon avis

    Vives les fessées

    #45155
    RichardRP
    Participant

    Un peu violent mais indispensable pour créer de l’émotion.
    Ces jeux doivent être vraiment vécus avec de la peur, des sensations intenses et bien sûr une complicité.

    Fesseur expérimenté, région parisienne, je cherche établir de vraies complicités et suis prêt à écouter votre demande. Réponse promise.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com