Je sais pas :D

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Je sais pas :D

Ce sujet a 12 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  lunapower, il y a 1 mois et 4 semaines.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #29730

    Christal
    Participant

    Bon allez, le forum semble un peu endormi donc je tente un sujet, si celui ci a déjà été lancé (c’est peut-être le cas, mais j’ai la flemme de vérifier), c’est pas grave, ne râlez pas et répondez y quand même 😀 Ça permet de voir si vous avez évolué ou pas dans vos cheminements et s’il n’a pas été évoqué, n’hésitez pas à donner votre sentiment.

    Certains d’entre nous voit la pratique de la fessée d’un point de vue spankeur/spankee, codifiée avec des règles simples, je fais des bêtises, je suis capricieuse,… et donc pour ces raisons, je reçois une fessée (je schématise, on est d’accord que c’est pas que ça ;D
    D’autres voit la fessée comme un élément parmi d’autres dans une relation qui tient plus du bdsm.

    Mais ce qui m’intéresse, c’est de savoir si pour vous la différence est si marquée que ça ou si on peut aisément aller et venir entre ses deux mondes ? Ou est-on forcément dans une case ?

    Pour les femmes qui ont plusieurs partenaires, comment faites vous ? Etes vous toujours sur la même ligne directrice quelque soit le partenaire : spankee pour la vie ou êtes vous un « caméléon » spankee avec certains partenaires et plus soumise avec un autre.
    Si vous êtes « caméléon », est-ce dû à votre caractère (vous recherchez des relations avec plusieurs « profil » d’hommes pour ne pas vous lasser) ou est-ce du à la relation singulière que vous entretenez avec l’un de vos partenaires ? Pourriez-vous alors vous passer d’être l’une ou l’autre ? ou avez-vous un réel besoin d’alterner pour vous sentir entièrement vous ?

    Pour vous messieurs, même question, êtes vous uniquement fesseur ou en fonction du moment et/ou de la partenaire avez-vous parfois le besoin de la soumettre ?

    #29731

    Spankheure
    Participant

    Personnellement,je pense qu’il faut savoir être souple et s’adapter à la situation ainsi qu’aux besoins de chacun. Si il faut simplement donner une fessée, alors une fessée sera donnée. Et si il est nécessaire de soumettre, alors la soumission devra être totale. C’est pour cela que la fessée et le BDSM sont certes proche, mais reste malgré tout des pratiques différentes que ce soit aux niveaux des activités ou de la mentalité. Et donc, je préfère séparer nettement les deux milieux mais sans pour autant les opposés et je tiens à rappeler qu’on peut toujours passer de l’un à l’autre et réciproquement tant que tout le monde y trouve son compte.

    #29732

    Vincent flâneur
    Participant

    Je ressens des interrogations proches des vôtres, Christal, mais avec une différence de taille : ce n’est pas entre fessée et bdsm, entre fesseur et dominateur que j’hésite et peux être caméléon, mais entre la fessée pour elle-même et la fessée intimement liée au sexe, entre être fesseur ou amant sévère.

    #29733

    Anonyme

    En ce qui me concerne cela fait déjà pas mal de temps que j’ai intégré des “jeux ” de fessées dans ma vie sexuelle ( même sans sexe ). J’ai commencé à 20 ans, et 10 ans plus tard, mes “jeux ” , mes désirs ont évolué, bien que la fessée reste assez centrale dans mon imaginaire fantasmatique. J’ai joué à la fessée en couple, avec des amants de passages, avec des partenaires juste de fessée, avec des partenaires plus branché D/s, des hommes et des femmes. Et quand je me rappelle de mes premiers pas avec la fessée, clairement y a eu du changement.
    En ce qui me concerne je dissocie uniquement à ce jour mes délires “little ” et D/s, et ce même si je pratique les deux avec la même personne, après c’est très personnel comme volonté mais c’est ainsi à ce jour.
    Pour ce qui est des cases, à l’heure d’aujourd’hui je m’en tape royalement, je vis mes histoires comme je le sens, et surtout comme la personne avec qui je joue m’inspire et que je l’inspire en retour.
    J’ai un amour profond pour les êtres libres, surement ce qui fait qu’une personne trop dans un délire de case ne me convient pas et vice et versa.

    Donc il est clairement possible de naviguer dans plusieurs eaux, l’essentiel, je crois, c’est de rester en adéquation avec ce qu’on est ( et ça c’est quand même pas toujours évident parce qu’on est perpétuellement en mutation ) et avec ce qu’est cet autre qu’on choisit.

    Il semblerait que cela ait quelque chose de rassurant de s’étiqueter plus spankworld ou plus D/s, se dire que c’est pas pareil… Bon soit , peut être… Moi j’y vois toujours qu’un point commun à tout, le plaisir. Et le plaisir a le visage qu’on veut bien lui donner.

    #29734

    Anonyme

    @eilinel, a absolument raison!! La seule chose, le seul objectif, à atteindre, est le plaisir, partagé!
    Quelques soit l’étiquette, ça reste une étiquette, le plaisir n’en a aucune!
    D’ailleurs, j’aime écrire “play-sir”…
    Quant à la fessée, elle fait partie intégrante du BDSM. La relation fesseur-se/fessé/ée, est une relation dans laquelle, pendant un temps donné, le/la fessé/ée remet son pouvoir de décision entre les mains de son/sa fesseur/se.
    Ces fameuse cases, sont faites uniquement pour rassurer les “bien pensants”, pour se déculpabiliser.

    J’assume totalement mon goût pour la fessée, et le BDSM. Je l’adapte en fonction de ma partenaire, et du plaisir rechercher. En l’occurrence, c’est elle qui définit les limites, et je mets un point d’honneur à les respecter.
    Tout le monde le sait, mais ça va mieux en le disant!

    #29735

    Cléa
    Participant

    Pour moi la fessée fait partie du BDSM. Bien-sûr avec des degrés différents. Mais tout comme @eilinel et @mamain je ne me conforme pas aux cases pré-definies par je ne sais qui. Quand je veux une fessée, je demande certes à ma façon (en taquinant plus ou moins) et lorsque je veux me soumettre je me mets à ses genoux. Mon partenaire comprend amplement et simplement. Ceux sont nos codes.

    Je penses que c’est avant tout un état d’esprit et chaque fessée, quelle soit punitive ou érotique, se vit différemment selon la situation. Mais le point commun principal et essentiel c’est le plaisir.

    #29737

    Monsieur Méchant
    Admin bbPress

    Je rejoins aussi l’avis que fessée et bdsm sont des terrains de « je » communs.

    Quand je m’aventure sur le terrain de mes fantasmes, j’aime trouver la source de cette petite cascade d’émotions contrastées et paradoxales qui nous douche, elle et moi, d’un plaisir et d’une envie partagés.

    Avec la fessée et les châtiments corporels, on peut trouver: de l’autorité, de l’obéissance, de la soumission, de la contrainte, de l’humiliation, de la honte, de l’excitation, de la régression, de la peur, de la colère, de la vulnérabilité, etc…
    N’est-ce pas cela qu’on explore et l’on trouve dans le bdsm ?

    Il ne faut pas réduire le bdsm au folklore SM et aux images d’Epinal que lui associent ceux qui ne le connaissent pas.
    Le bdsm, c’est pas le mec à moustache des Village People ! g
    C’est un terrain de jeux où l’on se retrouve, au plus près de ce l’on est… de ce que l’on nait…
    On y explore certains de nos facettes indicibles, on y met en place une relation de pouvoir propre à nourrir nos fantasmes.
    N’est-ce pas cela qu’on explore et que l’on trouve dans la fessée ?

    Chaque rencontre est unique parce que chaque personne est unique.
    On y explore l’autre, dans tout ce qu’il a de singulier, en cheminant à notre propre rencontre…

    #29740

    bella
    Participant

    @Eilinel une petite question bête mais c’est quoi des désirs « little »?
    Moi ça fait peu de temps que j’ai expérimentée la fessée donc je peux pas trop répondre hormis que pour moi le principal c’est les respects des partenaires et de leurs envies et surtout le plaisir

    #29745

    Anonyme

    @isabella , des jeux de régressions

    #29746

    bella
    Participant

    A d’accord merci d’avoir pris le temps de le répondre Eiliniel

    #29750

    Aurea
    Participant

    Je vois la fessée comme un élément parmi d’autres dans une relation qui tient plus du bdsm (sourire)
    Je reprends tes mots à la lettre car je trouve que c’est très bien formulé ainsi 😁
    La fessée est un élément certes très agréable et fantasmant mais pas au point de me définir comme une “spanky un jour spanky toujours et puis c’est tout” 😁
    Et puis moi je déteste les cadres, les bords, les cases, les limites, les lignes… Je dépasse toujours ! (Rire)

    #29754

    Câline
    Participant

    J’avoue que je ne me suis jamais posée la question de savoir dans “quelles cases” nous étions, les étiquettes ce n’est pas mon truc ! mais objectivement la fessée avec tout ce qu’il y a autour , l’obéissance , la soumission les punitions c’est du bdsm (à mon avis), soft sans doute suivant les personnes .Le principal c’est le plaisir qu’on ressent et le bonheur que cela apporte

    #29815

    lunapower
    Participant

    Alors moi non plus je n’aime pas trop les cases et les stéréotypes
    Si mes jeux et ma sexualité tournent principalement autour de la fessée, j’aime explorer ses “à côtés” des jeux un peu plus dominants, un peu plus régressifs, un peu plus coquins… selon les désirs et envies réciproques 🙂
    Chaque fessée sera un peu différente en fonction de ma partenaire, du moment, de la situation… c’est ça qui est sympa je trouve!

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.