Honte, Humiliation et Autre cocktails de sentiments

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Honte, Humiliation et Autre cocktails de sentiments

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #41433
    Victor
    Participant

    Bonjour tout le monde,

    Dans certains posts, certaines histoires (plutôt romancées), certains témoignages (plutôt réels donc), on y lit des sentiments de malaise, de honte, et d’humiliation lorsque la culotte est abaissée, que l’annonce de la sanction est faite, lorsque la position expose particulièrement l’intimité, lorsque la position oblige a “écarter ses meilleures amies” comme disait Coluche.

    Vous sentez vous particulièrement honteuse ou humiliée lorsque le déculotteur passe à l’action ? EAlors que vous êtes entre des mains digne de confiance, est-ce bien ces sentiments ou un tout autre cocktail qui vous vient ?

    N’est-on pas plutôt humilié en public ? lorsqu’on ne veut pas du tout faire quelque chose ?

    Au fond de vous, n’est-ce pas ce que vous attendez un peu ? que le déculotteur vous “oblige” un peu ?

    Merci à vous mesdames

    #41461
    Karima
    Participant

    Coucou,

    Alors oui il y a une recherche d’une certaine forme de honte, et quand l’ambiance est au rendez-vous on ressent toujours une impression particulière lors du deculottage.

    Mais comme tu le soulignes tout dépend de la personne, et dans une relation établie celà reste plus nuancé, ça relève plus d’une sorte de protocole, une montée d’adrénaline. De toute façon nous recherchons toutes quelque chose de différent mais la mise à nue est souvent un moment important. Mais je n’irai pas jusqu’à parler de malaise pour ma part.

    #41471
    Laure
    Participant

    Je pense que même si on s’attend aux grandes lignes de la punition, surtout si c’est orchestré par quelqu’un avec qui l’on est depuis quelques temps, l’humiliation est toujours à son comble et ne s’atténue pas vraiment avec le temps. Pour moi, très probablement, c’est le résultat du fait que l’homme, lui, est habillé, et qu’il traite la femme avec une distance, presqu’une désinvolture qui tranche complètement avec les autres situations où une femme se retrouve nue en présence d’un homme. Il n’y a pas de plus grande humiliation pour une femme qu’être dévêtue face à un homme qui est un partenaire romantique et dans les apparences n’être absolument pas désirée; pire, au lieu de se voir appréciée pour ses charmes, au lieu de caresses se retrouver les fesses claquées avec force et sans considération pour ses réclamations.

    Bonne année à toutes et à tous…

    #41472
    Victor
    Participant

    @Laure @Karima merci pour vos avis

    Et oui, lors des punitions et instant de prévention, nous sommes ici, les messieurs pour vous mettre des fessées et non pour vous tripoter. Cela peut arriver parfois mais bien après la fessée. Vous aurez beau user de culottes sexy, de vous dandiner, sérieux nous appliquerons la punition comme il se doit.Vos charmes ne seront pas d’utilité à cet instant.

    #41473
    Miss Whimsical
    Maître des clés

    Oui… enfin, ces hommes sont de petites bêtes fragiles, facilement corruptibles… attention à ne pas trop osciller sur leurs genoux, car leurs convictions s’envolent vite :p

    https://missw-s-bonnet.blogspot.com/

    #41474
    Victor
    Participant

    @misswhimsical vos fesseurs sont ils de faibles esprits ? Au point que vous finissiez avec leurs doigts humides perdus entre vos cuisses plutôt qu’à heurter vos fesses ?

    Il vous faut quelques coups de cannes alors pour vous faire reprendre la raison ? Ou le martinet suffira ? ??

    #41475
    maindejustice
    Spéctateur

    Non @ miss Whimsicall vous pouvez osciller tant que vous voudrez rien n’arrêtera la fessee que vous êtes en train de recevoir! D’ailleurs si vos fessés oscillent la main droite du fesseur le fait aussi!( résonance!)??

    #41476
    maindejustice
    Spéctateur

    @Laure : tres bien vu Laure etre dénudée et punie par la personne aimée c’est le must de la honte! Comme un gamin subitement gronde par sa maman adorée en cas de mauvais restats a l’école

    #41477
    Princesse Sarah
    Participant

    Pour ma part je ne ressens pas de honte, ou me sens vraiment humiliée lorsque je reçois des fessées.
    Je pense que j’ai tellement intégré le fait que, lors d’une fessée, on est dénudée et en position humiliante que cela me paraît normal et donc cela ne me touche pas.
    Je ne suis pas honteuse.
    De plus cela se fait avec des personnes en qui j’ai confiance et c’est donc toujours consenti.

    J’aime avoir la sensation qu’on m’y oblige, qu’on me force, mais au fond je sais que le mot de sécurité peut faire interrompre cela quand je veux et ça me rassure.
    Je ressens quand même un brin d’humiliation lorsqu’on exige certaines positions mais au fond c’est ce que je demande donc je pense que ce n’est pas de la “vraie” humiliation telle qu’elle pourrait l’être en public et surtout non voulue.

    Lorsque je lis des récits ou témoignages de personnes parlant de honte, d’humiliation à chaque fois j’avoue que c’est à 100 lieues de ce que je peux ressentir.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par Princesse Sarah.
    #41479
    Christal
    Modérateur

    Comme Princesse Sarah, je ne ressens pas de sentiment d’humiliation et si cela devait un jour arriver alors je crois que je mettrais fin à ce moment. C’est un mot trop fort pour moi, trop connoté négativement et c’est un sentiment que je n’ai pas envie d’approcher.
    La fessée ou tout autre acte bdsm est ressenti pour moi comme un moment de “pur bonheur”. C’est un mélange de “petite peur” (savoir quelle va être l’intensité, comment je vais “encaisser” les mots, ma pudeur va t-elle venir contrecarrer mes envies de petite garce”,…) et d’excitation (le besoin d’être soumise, le besoin de “ressentir” l’autre, toute cette alchimie qui se créé quand vous êtes avec la bonne personne, l’envie d’avoir mal).
    Alors en fonction des moments (plus dans la soumission), je suis parfois gênée, j’ai parfois peur de casser mon image de “petite fille modèle” mais si je vais au bout de la demande, c’est parce que l’envie et l’excitation prennent le pas.
    Mais lorsqu’on me dit “baisse ta culotte et viens sur mes genoux”, moi j’ai tendance à dessiner un large sourire sur mon visage et à “plonger” sur les genoux de la personne en question.

    Braqueuse de rêves : https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

    #41488
    sabine
    Participant

    Bonjour,
    Une fois n’est pas coutume je ne suis pas d’accord avec Cristal et Princesse Sarah.
    Quand je me retrouve sur les genoux de mon mari ou qui plus est sur les genoux d’un autre fesseur ou fesseuse, je ressens la honte et l’humiliation d’être punie comme peut l’être une enfant ayant fait une bêtise, je n’ai plus 64 ans mais 8 ou 10. Quand je sens ma jupe de relever ou mon pantalon être baissé, qu’une main saisi l’élastique de ma culotte et la baisse et qu’ensuite il se passe quelque temps avant le début de la fessée et que je suis ainsi exposée. D’autant plus si cette fessée a lieu devant d’autres personnes que la personne qui va me fesser même si j’ai une totale confiance en elle et que je suis totalement consentante

    #41489
    Christal
    Modérateur

    Je crois qu’il n’y a pas à être d’accord ou pas d’accord ?, C’est le ressenti de chacun, et ce sujet montre que certaines femmes ressentent un sentiment d’humiliation (et en ont besoin) lorsqu’elles sont fessées et d’autres non. Et c’est plutôt sympa de voir qu’on ne fonctionne pas toutes pareilles ?
    Je fais partie du non car je ne me sens jamais réellement comme une enfant pris en faute. Du moins, je ne le vis pas en tant que tel pour la bonne raison que je n’ai jamais été punie enfant (petite fille modèle ?) et que je n’associe pas ce fantasme à une quelconque régression.
    Je suis une femme et c’est en tant que femme que j’aime être punie ou recadrée. Comme je l’ai dit dans ma précédente réponse, il m’arrive de me sentir gênée, mais jamais humiliée.

    Braqueuse de rêves : https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

    #41490
    lunapower
    Participant

    Je te rejoins tout à fait @christal ça dépend avant tout de la personne! Chez certaines demoiselles rien que l’évocation de la fessée peut leur fait baisser les yeux et naître chez elles un trouble, d’autres par contre viendront réclamer une fessée!
    Au fesseur de voir ce qui va faire chavirer la demoiselle!

    Après peut-on réellement parler de “punition” et d'”humiliation” quand la finalité est de prendre du plaisir? c’est un autre débat!

    #41491
    coupledd75
    Participant

    Cher @lunapower, une même demoiselle a-t-elle le droit d’appartenir à l’une ou l’autre des deux catégories que vous mentionnez, selon ses humeurs et ses envies ? 😉

    Et je vous rejoins tout à fait : la vraie honte est à mes yeux incompatible avec le plaisir. Mais il m’arrive bien sûr de temps à autre de ressentir une forme d’humiliation dans la fessée.

    L., alias Madame

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par coupledd75.
    #41493
    lunapower
    Participant

    Bien entendu @coupledd75, j’ai longtemps joué avec une demoiselle pour qui aimait bcp le côté légèrement honteux d’être traitée comme une sale gamine mais qui aimait de temps en temps une fessée juste comme ça 🙂

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com