Camille (6) : La Goumande

Accueil Forums Discussions générales Récits Camille (6) : La Goumande

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  lunapower, il y a 3 mois et 1 semaine.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #29310

    lunapower
    Participant

    Un fois par mois, Nicolas ramenait le petit déjeuner au bureau. Il trouvait que c’était un moyen efficace et sympathique de faire le bilan mensuel et de ressouder les liens au sein de son équipe.
    Il avait passé la soirée à cuisiner des crêpes. Quand il eut fini, il vit poindre le joli minois de Camille dans l’entrebâillement de la porte.
    – “Dis, tu m’en donnes une?” dit-elle avec un regard charmeur et son plus grand sourire.
    – “J’ai peur d’être juste pour demain, mais s’il en reste promis! Il reste un cookies si tu veux” dit-il lui tendant le paquet
    – “Merciiii”
    Elle déposa un baiser sur sa joue et partit se coucher bientôt rejointe par Nicolas.

    Le lendemain matin, lorsque Camille se réveilla, il était déjà levé et dans la salle de bain. Elle ouvrit le frigo, vit les crêpes et en pris machinalement une, puis deux, alors qu’elle entamait sa troisième Nicolas entra dans la cuisine…
    – “Ah bah mes crêpes, t’exagères!!! J’espère pour toi qu’il y en aura assez…”

    Camille se souvint alors de ce qu’il avait dit la veille, de son petit-déjeuner au bureau… Dans un reflex elle se leva de sa chaise et regarda ses pieds comme une gamine prise en faute. Ces petits comportements parfois enfantins plaisaient beaucoup à Nicolas, il s’approcha d’elle passa son bras gauche sous son ventre, lui caressa les fesses après avoir glissé sa main sous l’élastique de son pyjama. Camille frissonnait, il baissa sa culotte et lui mit une bonne dizaine de claques… Il relâcha son étreinte et laissa Camille les fesses rosies, son pyjama aux pieds avec son trouble naissant…

    – “T’as de la chance que je sois pressé, jeune fille! On terminera ce qu’on a commencé quand je rentrerai… Allez soit sage, bisous et prépare tes fesses!!!” dit-il en partant.
    – “Bisous” dit-elle d’une petite voix. Il ferma la porte
    – “Oh mais quel vilain, me laisser comme ça avec un chouillat de fessée!!!!!” s’exclama-t-elle.

    Elle ramassa son bas de pyjama, se dirigea vers la salle de bain, s’arrêtant devant le grand miroir du couloir, elle contempla ses fesses quasi blanches et se mit à rêvasser à la fessée qu’elle allait sans doute recevoir ce soir… Elle décida de poursuivre sa rêverie dans sa chambre en se caressant doucement… sa petite affaire terminée, elle se prépara et partit travailler.

    A son retour, Nicolas était déjà présent. Il avait, comme il faisait parfois, travaillé à la maison.
    – “Bonjour” dit-elle d’un air enjoué, lui déposant un bisou sur le front
    – “Bonjour Camille, tu te rappelles que l’on doit avoir une petite explication ou tu as oublié comme les crêpes?”
    – “heu oui nan, c’est juste les crêpes j’ai du mal à résister” dit-elle en tournant ces doigts dans sa longue chevelure essayant de masquer son regard.
    – “Mademoiselle est gourmande, j’avais remarqué! D’ailleurs je me demande où tu mets toutes ces sucreries que tu manges!”

    Il s’approcha de Camille et entreprit de la déshabiller, il lui ôta ses converses, descendit son jean puis déboutonna son chemisier. Elle était en sous-vêtement au milieu du salon. Il s’arrêta un moment pour l’admirer, Camille lui sourit. Puis il dégrafa son soutien-gorge et sa petite culotte rejoignit ses chevilles…
    – “Bon, si nous reprenions ce que nous avions laissé en suspens ce matin? Rappelle-moi où j’en étais.”
    – “Euh… tu me donnais une fessée” dit-elle d’une petite voix
    – “Une fessée!!!! T’avais dû faire une bêtise, tu peux me dire laquelle”
    – “J’avais oublié et j’ai mangé tes crêpes” dit-elle le visage maintenant enfoui dans ses cheveux
    – “Alors non seulement t’es gourmande, mais en plus tu oublies! T’imagines j’aurais eu l’air malin si je n’avais pas eu assez de crêpes! Une bonne fessée ça va peut-être te faire grandir un peu, jeune fille! Et c’est la punition idéale pour les gamines de 25 ans, ça va te remettre les idées en place”

    Nicolas lui dégagea les cheveux, la regarda dans les yeux ce qui à chaque fois en ses instants l’emplissait de honte et d’excitation mélangée… Pour fuir ce regard elle se dirigea vers les genoux de son amoureux mais fut stoppée dans son élan…
    – “T’es si pressée de recevoir ta fessée? Va mettre ton pyjama, on va reprendre ou plutôt recommencer ce qu’on avait débuté ce matin!”

    Camille lui sourit et revint quelques instants plus tard dans son pyjama. Il l’emmena dans la cuisine et elle se retrouva dans la même position que 8 heures auparavant. Il la courba sur son bras et commença à la caresser sous son pyjama, s’attardant sur l’entrejambe de sa belle que le sermon et la situation n’avaient visiblement pas laissée indifférente… Il lui baissa sa culotte et la fessa doucement alternant claques et caresses qui la faisaient frissonner. Il s’assit sur la chaise et guida Camille sur ses genoux , il continua ainsi la délicate alternance, passant sa main dans ses cheveux, donnant quelques coups sur sa fesse gauche, glissant doucement ses doigts près de son petit orifice puis une série sur la fesse droite tout en jaugeant la jolie couleur que cela prenait. Quand il fut satisfait il resserra son étreinte, Camille savait ce que cela voulait dire… Il leva la main bien haut, la laissa ainsi quelques instants et la véritable fessée débuta, le rythme et la force des coups s’intensifièrent. Il la fessait méthodiquement du haut des cuisses au haut des fesses, fesse après fesse. Camille gémissait un peu et commençait à se trémousser dans tous les sens, son derrière était d’un beau rouge écarlate et le bas de son pyjama avait rejoint le sol… Nicolas stoppa le fessée massa les deux mappemondes bouillantes de Camille, il passa la main sur son sexe glabre qui était trempé…
    – “On dirait bien que tu aimes autant la fessée que les crêpes, t’es trempée! Gourmande et vicieuse… Lève-toi et file dans la chambre, déshabille toi, mets-toi à quatre patte sur lit et attends-moi!”

    Camille se leva, prit son bas de pyjama et se rendit dans la chambre attendre son amoureux, comme ce matin elle fit une “halte miroir” contemplant le beau rouge de ses fesses et les caressa, satisfaite. Elle alluma la radio, la Pastorale de Beethoven envahit la pièce l’apaisant un peu plus, et se positionna sur le lit. Nicolas arriva une spatule à la main, lui écarta les jambes puis lui dégagea les cheveux et les attacha en une sorte de chignon.
    – “Comme ça tu ne pourras plus te cacher” dit-il en la regardant dans les yeux, le trouble honteux de Camille était alors à son comble
    – “Et vu que tu aimes les crêpes, tu vas aimer leur spatule”

    Il lui montra une belle spatule en pvc noire d’environ 4 cm de largeur, il attrapa ensuite le pied droit de Camille lui donna dix coups sur la plante lui ordonnant de ne pas resserrer les jambes et fit de même pour le gauche.
    – “Quel beau spectacle tu fais là, les fesses rouges, les jambes écartées, le sexe ruisselant”

    Il passa du côté visage de sa belle, elle avait les yeux fermés, il lui caressât la nuque, lui enserra la taille et la fessa rapidement et fortement. Camille gesticulait, se débattait et se retrouva vite à plat ventre. Il l’embrassa dans le cou, fit glisser sa main le long de son corps et repositionna la belle. Il reprit alors la spatule et tapota tout doucement sa vulve avec. La respiration de Camille s’accélérait doucement en rythme avec ce ballet… Il la retourna en douceur et la fit rapidement jouir avec un subtil jeu de langue, il la prit ensuite dans ses bras et restèrent ainsi un long moment… Camille détacha ses cheveux, regarda Nicolas droit dans les yeux et lui sourit…

    – “Allez ma gourmande! Va te préparer je t’emmène dîner!”
    – “Dans une crêperie????” tout deux éclatèrent de rire…

    null
    #29378

    Câline
    Participant

    Très sympa ce récit @lunapower , j’aime beaucoup .Moi qui adore les crêpes ,j’avoue que si il y en a dans la maison, il vaut mieux les planquer … je suis incapable de résister !

    #29379

    Vincent flâneur
    Participant

    Moi aussi j’adore ! Pour moi, c’est la fessée idéale. Une vraie raison, beaucoup de désir et de tendresse, de l’énergie, un instrument adapté à la faute, et de l’érotisme. Bravo !

    #29386

    Miss Whimsical
    Admin bbPress

    Merci pour ce délicieux récit @lunapower !

    #29392

    lunapower
    Participant
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.