Bien punir, une approche de la fessée punitive

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Bien punir, une approche de la fessée punitive

Mots-clés : 

Ce sujet a 15 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  mi-ange, il y a 5 mois et 1 semaine.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #26883

    Doumik
    Participant

    Lorsque nos activités ont un objectif clairement punitif, il appartient que la pratique soit double. Il faut savoir punir et connaître la personne méritante. Il doit y avoir un côté physiquement désagréable, la douleur dans la fessée, l’ennui statique pour le temps de pénitence, le caractère besogneux dans le cas des lignes, mais il faut aussi punir l’ego de la personne fautive.

    Avant la fessée on verbalisera l’adulte sur le comportement fautif mais surtout on lui fera verbaliser sur son attitude et sur son état d’esprit. La personne devra se déculotter elle-même pour manifester concrètement son acceptation par sa participation à la sanction. Si le comportement qui a justifié la fessée n’a pas été pleinement adulte, en assumant la fessée « comme une grande » la personne montre qu’elle peut faire preuve de maturité. On annoncera à l’avance que le temps de pénitence doit permettre de réfléchir sur le comportement sanctionné et les nouvelles dispositions à prendre. Si le discours qui s’en suit de la personne punie n’est pas suffisamment circonstancié et convainquant, c’est un retour au coin jusqu’à ce qu’elle soit en état d’expliciter clairement et franchement qu’elle a bien compris la punition. Dans le cas des lignes, il faudra que la phrase à recopier soit ciselée de manière à appuyer là où ça fait mal pour que la personne punie n’ait pas le moindre doute sur la justification du pensum.

    L’humiliation que l’on inflige à la personnalité de la personne fautive n’a pas pour objet de la dégrader mais de lui « mettre son nez dans son caca » pour mieux la responsabiliser et lui permettre de repartir sur de bonne base. Au-delà de « payer » sa faute, il faut passer par la case humilité pour se mettre en règle avec soi-même.

    L’idéal est de toujours chercher à adapter la punition à la nature de la faute et à la personnalité de la personne fautive, quitte à y mettre des symboles. Pour une personne qui a menti, donc dissimulé la vérité, l’obliger à se déshabiller entièrement avant la fessée, donc ne plus rien dissimuler symboliquement et concrètement, est particulièrement gênant dans ce contexte et donc très punitif. Pour une personne qui a dépassé le quota de cigarettes autorisées, lui faire détruire elle-même un nombre de cigarettes équivalent au dépassement avant de la fesser le paquet sous le nez est très mal vécu donc très efficace pour éviter les récidives. Pour une femme dont le comportement aura été clairement infantile et réitéré, la priver temporairement de lingerie et lui imposer une peu féminine culotte de coton blanc pourra être efficace. Annoncer à la serveuse au restaurant que la personne qui n’a pas fini son plat ne prendra pas de dessert puisque manifestement elle n’a plus faim marche aussi. Dans le cas d’un mauvais comportement ou de mauvais propos à un tiers, il ne faut pas hésiter à demander des excuses explicites. De manière générale, il faut partir de la nature du comportement fautif et se demander ce qui va marcher pour responsabiliser la personne punie en particulier.

    #26889

    curious2b
    Participant

    Belle analyse très pertinente , un seul point me semble discutable ; le fait que la punie se déculotte elle même . Je pense au contraire que cela est la première étape de l’acceptation et de l’humilité pour lui “mettre le nez dans son caca” pour reprendre votre expression très pertinente . Se faire déculotter et être exposée ainsi permet, à mon humble avis , d’aider à faire prendre conscience à la punie de ses fautes , dont le simple fait d’être déculottée est la première des conséquences

    #26890

    Aurea
    Participant

    Annoncer à la serveuse au restaurant que la personne qui n’a pas fini son plat ne prendra pas de dessert puisque manifestement elle n’a plus faim marche aussi.

    J’adore cette idée 🙂

    #26893

    Anonyme

    Trop de ” il faut ” à mon goût

    #26894

    Doumik
    Participant

    Je comprends ta remarque Eilinel, mais c’est aussi pour ça que j’ai titré le message “une approche” de la fessée punitive, parmi bien d’autres naturellement.

    #26898

    Anonyme

    En cas de punition, la honte est complètement de la partie. Pour le deculottage je le garde à ma charge. À moins qu’il ne s’agisse d’une déculottée… en public. Je lors la oui. Cela ne fera que renforcer la honte et peut être faeranmonter les l’armée a la petite punie. En effet si la fessée a lieu devant un autre fesseur, une camarade, ou les deux… alors la prévenue sera je pense dépitée d’oter Elle même sa culotte et de de dévoiler son intimité à l’assemblée. Les fesseurs profiteront bien de cet instant pour fixer la pénitente et la faire rougir de honte.

    Si elle est seule par contre, le deculottage ce n’est pas pour les petites filles, on laisse faire les grands ! 😉

    #26902

    mi-ange
    Participant

    @doumik.
    Très intéressant… Bon … Et pour une récidiviste du dépassement du couvre feu ? (J’en connais un qui a une chipie de première classe qui refuse obstinément de dormir)
    Pour l’impertinente de service qui à toujours une bravade d’avance ?
    Pour celle qui ne semble jamais avoir peur de rien (sauf éventuellement d’être privé de fessée)
    Vous auriez des idées ?

    #26903

    Doumik
    Participant

    Bonsoir Mi-Ange,

    Pour une récidiviste du dépassement du couvre-feu, c’est bien sûr le fait de se faire mettre en pyjama juste après le dîner et de se faire coucher dans la foulée avec extinction des feux. Humiliant, frustrant, chiant, bref punitif ! En cas de récidives multiples, on peut aussi passer par la case douche froide…

    Et maintenant éteignez sans délai cet ordinateur et filez au lit.

    Doumik

    #26906

    mi-ange
    Participant

    @doumik et…quand ce pauvre spanker est trop loin pour vous faire mettre en pyjama ?
    Je suis déjà au lit… et c’est mon téléphone pas mon ordinateur…😛
    (Et je suis la reine des bravades)

    #26907

    Doumik
    Participant

    Songez à prendre un baby-sitter qui saura vous faire sentir qu’à votre âge ce n’est pas très gratifiant de devoir être traitée ainsi… Vous verrez, quand vous aurez acquis comme une bonne habitude la maîtrise de vos heures de sommeil la vie sera beaucoup plus agréable ! Et comme vous serez en meilleurs forme pour être insolente vous ne prenez aucun risque d’être “privée” de fessées !

    #26908

    mi-ange
    Participant

    @doumik…je préférerais un baby sitter/fesseur 😛.
    Et je peux faire autant de bêtises le jour que la.nuit… Un petit côté «pile electrique».
    Je vous laisse néanmoins, mon couvre feu étant légèrement dépassé. (2h30 de dépassement, c’est une moyenne… enfin hier j’ai fait beaucoup plus…😂😂😂).
    Je suis la terrible Ange, que voulez vous…J’ai une réputation à respecter…😂😂😂

    #26909

    Doumik
    Participant

    Depuis quand un baby-sitter compétant ne serait-il pas fesseur s’il a à faire à une adulte méritante ?

    #26918

    Pro Fesseur Xavier
    Participant

    2h30 de dépassement, c’est une moyenne… enfin hier j’ai fait beaucoup plus…

    Et ça te fait rire @mi-ange. On ne se voit décidément pas assez moi et tes fesses. Mais t’inquiètes, on en rediscutera sérieusement… Je note l’idée du pyjama et du lit après le diner. (Non, je ne te laisserai pas déclaer ton dîner à 23h30. Comment je te connais trop bien)

    #26942

    mi-ange
    Participant

    @pangolin12…je ne trouve pas ça drôle… enfin, si, dans un premier temps…puis tu m’expliques ce que tu penses de ma systématique désobéissance, fessée comprise, et là …c’est nettement moins drôle.
    Donc
    @doumik, @pangolin12 Je suggère un apéro fessatoire vers 22h suivie d’un repas et enfin un petit dessert sucré fessée comprise.
    Et là… oui, mise en pyjama vers 23h… couchée 23h30 avec une petite fessée récompense pour avoir été bien sage.
    Je suis sure que vous êtes d’accord avec moi.

    #26963

    stephane
    Participant

    Bonjour,
    Je suis d’accord sur le fait que la fessée en elle même est intense, mais c’est tout que ce qui autour qui fait honte à la demoiselle ou à la dame. Le fait de la mettre en pyjama ou tout simplement en culotte, et de devoir se coucher tôt peut être une très bonne punition en complément de la fessée à la main ou au martinet. Ma femme a du souvent aller au lit après une bonne fessée, en gros : C’est grondée, fessée, en pyjama, pipi et au lit, et çà marche bien les jours suivants.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.