Récits des membres

Promenade en mer

Promenade en mer

La nuit était claire. Le voilier filait silencieusement sur les flots, poussé par une faible brise. À la barre, l’homme sourit en repensant aux évènements de la soirée. Cela avait débuté par une scène et des cris à l’intérieur du bateau qui jouxtait le sien dans le port où il s’était amarré, et cela avait duré assez longtemps ; à tel point qu’il avait décidé de partir et de... »

Le carnet

Le carnet

Il y a des années où le Père Noël vous gâte de bijoux, ou mieux : d’un assortiment de crayons Faber Castel pour compléter votre collection de dessinatrice du dimanche… et d’autres où vous recevez un paddle de chez London Tanner’s et un très joli carnet format A5, le tout en cuir couleur tabac. Il y a des Noël où vous avez visiblement mérité la visite du Père Fouettard. Voil... »

Ça reste entre nous

Ça reste entre nous

Emma était tendue. D’ordinaire elle n’aimait déjà pas beaucoup les lundis, mais celui-ci risquait de battre des records. La veille un de ses collègues lui avait administré une fessée déculottée dans un parc public ! Combien de temps avant qu’il ne raconte ça à quelqu’un, et que cela fasse le tour de l’étage, puis de la boîte ? Combien de temps avant de sentir sa dignité voler en écla... »

Camille (1) : La première fois

Camille (1) : La première fois

Ça y est, tu t’es enfin décidée ! Après de nombreux messages et de nombreuses hésitations, tu as franchi le pas : tu vas recevoir ta fessée ! Tu te dis que tu dois être un peu folle… Aller recevoir une fessée, toi qui n’en as plus reçu depuis tes douze ans ! Dans ta tête tout se bouscule, souvenirs et émotions. Tu as l’estomac noué mais qu’importe, tu avances ; il ser... »

Les comptes de Noël

Les comptes de Noël

Cette période était difficile, comme tous les ans… Il fallait faire les payes des salariées de l’entreprise dont il était le patron, en ajoutant ceci, en retranchant cela, plus les primes de Noël, pour celle qui mérite bien vu ses efforts, celle qui vraiment mériterait plus un courrier de licenciement vu qu’elle n’en branle pas une, celle que… et tout ça, etc. Dans se... »

Une expiation cinglante

Une expiation cinglante

Nous avions rendez-vous chez lui vers 18h30/19h, enfin c’est l’heure approximative que je lui avais donnée. Je pensais que ça me laisserait le temps de quitter le boulot et me préparer avant de le rejoindre. Je n’avais qu’une seule consigne : je devais porter mon rosebud, le prévenir quand il serait en place puis prendre la route. Un petit message : « Je suis presque prête,... »

Une tempête intérieure

Une tempête intérieure

Je suis un volcan. Une tempête. Un barrage qui cède sous le trop plein d’émotions. Incontrôlable… Un torrent de larmes ruissellent sur mes joues. Tu m’isoles dans une pièce me plaque contre le mur et me retiens par les poignets. – Qu’est-ce qui se passe ? Je baisse les yeux, incapable de te regarder et te réponds : – Rien, il n’y a rien. Tu ne supportes pas mes riens qui veulent ... »

Une disparition inquiétante

Une disparition inquiétante

Flash info spécial alerte disparition… Une petite culotte a disparu hier entre 16 heures et 18 heures… Voici la dernière photo qui en a été prise. Si vous la croisez ou disposez de renseignements, n’intervenez surtout pas, n’essayez même pas de l’approcher, mais laissez le plus vite possible un message à l’autorité compétente… Après ce flash info très inqu... »

La fessée de Charlotte

La fessée de Charlotte

« C’est encore en train de s’engueuler à côté. Et grave. Ce que j’en ai marre ! » Chaque fois que ses parents s’expliquent. Et c’est souvent. Et c’est très « engagé », Charlotte vient se réfugier chez moi. « Au moins, ici c’est calme. » Elle s’assied sur la petite chaise basse près de la fenêtre et elle parle pendant des heures. Elle est intarissable... »

Journal d’une nouvelle adepte de la fessée (4)

Journal d’une nouvelle adepte de la fessée (4)

Marc et surtout Marion ont besoin de reprendre leurs esprits ; moi aussi je dois bien l’avouer, passablement secouée par la scène à laquelle je viens d’assister. Seule Aurélie semble toujours aussi calme et posée. Elle détache les liens qui entravent les jambes de Marion et celle-ci peut à nouveau les allonger, mais le contact de ses fesses avec le tissu éponge de la table à langer semble douloure... »