Récits

Journal d’une nouvelle adepte de la fessée (1ère partie)

Journal d’une nouvelle adepte de la fessée (1ère partie)

Je m’appelle Alice, j’ai 28 ans et je réside à Toulouse depuis quelques mois. Avocate de formation, j’ai fait mes études à la fac de Lyon avant de rejoindre la ville rose et un important cabinet spécialisé en droit des affaires. Je travaille depuis mon arrivé en binôme avec un confrère plus expérimenté qui s’est spécialisé dans le droit commercial international pour des clients du secteur aéronaut... »

Une fessée bien méritée

Une fessée bien méritée

Mardi, après une journée particulièrement stressante je me décide à couper les cheveux de mon homme à la tondeuse, chose que je sais parfaitement faire habituellement. Je commence avec un sabot assez grand, tranquillement, pour ne pas lui faire une coupe trop courte. Soudain, sans prévenir, la petite machine tombe en panne : plus de batterie. Je la branche sur le secteur… entends un bruit d’objet ... »

La fessée de Claire et  Mylène

La fessée de Claire et Mylène

Ma chère amie (Claire) était très proche de sa cousine (Mylène), c’est pourquoi il arrivait souvent qu’elles passent leurs après-midis ensemble et que Mylène reste dîner avec nous. Il faut dire qu’elle ne trouvait pas l’amour et était depuis longtemps seule, si l’on excepte quelques aventures d’une nuit. Elle avait pourtant un charme fou, un physique presque parfait e... »

Dépense imprévue

Dépense imprévue

Il y a des mois comme ça où votre voiture tombe en panne, les impôts locaux augmentent et votre ophtalmologiste ose vous dire : « Madame, quand on vieillit il est normal de se mettre aux verres progressifs ». (Il sait parler aux femmes celui-là…) Il est des mois où il est de mon devoir de contrôler les comptes, d’interdire toute dépense inutile… et bien entendu de donner l’... »

Le manoir

Le manoir

Nous sommes au début des années 1900. À cette époque, il y a d’un côté le petit peuple et de l’autre les gens de la haute. Les femmes bien nées ne travaillent pas ; elles ne sont là, en fin de compte, que pour enfanter, se faire servir et gérer la maison pendant que monsieur va gagner l’argent du ménage. Les filles de petites gens, pour leur part, entrent dans des maisons bourgeo... »

Une folie parisienne

Une folie parisienne

La position commençait à devenir difficile à supporter : nue, à quatre pattes, avec un plug anal, la tête baissée et le poids de ses deux pieds posés sur mon dos… Il devait un peu travailler ce matin-là et m’avait promis qu’il trouverait de quoi m’occuper. C’était très gênant, voire carrément humiliant, mais j’avoue que me retrouver dans cette position de soumis... »

Avant (4e partie)

Avant (4e partie)

« Je l’ai prise ! » L’averse s’est arrêtée. Le bruit des claques qui emplissait la pièce s’est tu. Mais la brûlure n’a pas disparu. Elle avait déjà atteint une sorte d’acmé, et le fait que « Monsieur » ait cessé de frapper ses fesses n’est finalement pas vraiment un soulagement pour Hélène, au sens où son derrière reste aussi douloureux. Elle a le sentimen... »

Endurance

Endurance

Pour ceux qui n’ont pas encore lu mes précédents récits, petite piqûre de rappel (ou fessée de rappel si vous préférez)… La semaine dernière, j’ai cumulé les bêtises (les grosses, sinon ce n’est pas drôle), la dernière en date étant de m’être inscrite sur ce site alors que j’en avais eu l’interdiction… de m’y être inscrite et d’y avoir la... »

Notre rendez-vous

Notre rendez-vous

(Préambule : toute ressemblance avec des personnes ayant existé ne serait pas fortuite…) Voici bientôt l’heure de notre rendez-vous punitif, fixé déjà depuis déjà quelques semaines. Nous serons deux, comme d’habitude, à ce rendez-vous : moi, le fesseur, et la coquine qui sera punie pour toutes les bêtises qu’elle m’a envoyées sur la liste que je lui ai ordonné de m’établir. La coquine habite une p... »

« Tu as osé ! »

« Tu as osé ! »

Je viens de lui envoyer, un peu lâchement, un sms. « J’ai fait une très grosse bêtise, je prépare Waldo. » « Waldo », c est le prénom que nous avons donné à notre martinet. Pas un de ces jouets SM soft… non… un vrai, à l’ancienne, qui mord, pique et laisse des traces très rapidement. Je croyais bêtement qu’en le proposant moi-même j’allégerais ma peine. Ne dit o... »