Encore en retard à la maison

Encore en retard à la maison

Source : Janus (2e version), numéro 20 (1983)

Titre original : Late home… again

Auteur : Inconnu

Illustrateur : Paula Meadows

Traducteur : Monsieur No

Julie doit avoir perdu la tête pour oser rentrer ainsi de son entraînement de badminton à 1h24 du matin. Elle avait promis à ses parents qu’elle serait de retour à 21h, au plus tard. Ils étaient terrifiés à l’idée que quelqu’un ait pu abuser de leur fille, qui ne se prive pas de mettre en évidence son joli corps. Ils sont furieux d’avoir été contraints de rester éveillés pour l’attendre, une fois de plus.

« TU AS QUATRE HEURES ET DEMI DE RETARD, JULIE ! rugit son père. OÙ DIABLE ÉTAIS-TU PASSÉE ?

– Elle est sortie avec un garçon, j’en suis sûre ! » dit sa mère d’une voix plaintive.

Aucun d’eux ne croit un seul instant à l’histoire qu’elle invente pour tenter de se justifier.

Même à dix-huit ans, Julie n’est pas trop vieille pour une punition vraiment stricte et traditionnelle. Son père est déterminé à ce que son fessier lui fasse un mal de chien cette fois, afin de la punir pour ses mensonges, son effronterie et sa désobéissance. En cet instant, c’est un homme très en colère.

« Tu vas rêver de ne jamais être née, jeune fille ! » dit le père à sa fille en hurlant – une phrase qu’elle a déjà entendu.

Il donne à sa vilaine fille une terrible fessée, parfaitement méritée. Les punitions de cette nature se font rares désormais, mais Julie n’est pas étrangère aux genoux de son père. Il frappe rageusement son postérieur avec une raquette de ping pong, et ne s’arrête que lorsque Julie pleure comme un bébé. 

« La prochaine fois ce sera la canne ! » lui dit-il. La mère de Julie, cependant, a peur de réveiller les voisins.

8 Comments

  1. Un premier récit, très bref, juste pour lancer cette nouvelle rubrique. J’espère qu’elle vous plaira. 🙂

  2. Je l’ai trouvé très bien, ce premier récit. Merci beaucoup !

  3. Moi aussi bon récit ☺

  4. Ravi que cela vous plaise. Les illustrations de Paula Meadows sont pour beaucoup dans l’intérêt de ce récit. 😉

  5. @monsieurno : Alalala, savez-vous que ce n’est pas de la faute d’une demoiselle quand elle est en retard ? Bien souvent, elle ne le fait pas exprès, elle se fait avoir par le temps….
    C’est très injuste les fessées pour les retards !

    (Chouettes illustrations !)

  6. @misty. Le fait de ne pas le faire exprès ne doit pas permettre d’éviter la punition. Peut-être de l’adoucir un peu et encore ! Une bonne fessée doit être une leçon afin que la demoiselle fasse exprès, la prochaine fois, d’être à l’heure !

  7. @paulparis : Je vous assure que même lorsque l’on fait des efforts, on n’atteint jamais la perfection… quand on est une retardataire de nature ! C’est une affaire de personnalité et de rapport au temps…

  8. bon récit. et puis on peut toujours sortir entre copain boire tout simplement un verre a la fin de l’entrainement et ne pas voir le temps passé, ca arrive a tout le monde meme a un age plus avancé que 18 ans

Leave a Reply