O-fessant Twelve

O-fessant Twelve

L'histoire se déroule à Las Fessas. Georges, Johnny, Brad, Matt et moi-même faisons partie d'un groupe d'élite qui dévalise les sex shops de la ville. Nos interventions sont préparées et chronométrées ; aucune erreur n'est permise car cela pourrait anéantir nos plans. Georges est le chef de notre escouade. Matt est notre chauffeur ; il roule toujours à tombeau ouvert et pour nos plans, c'est l'idéal. Je suis la plus jeune mais suis néanmoins très reconnue pour ma souplesse. Nous préparons le van avec explosifs, gazs lacrymogènes, etc. Rien ne doit être laissé au hasard. 

Nous parvenons a notre destination en toute discrétion ; c'est déjà la nuit. Georges me donne les consignes : je dois descendre dans l'arrière-boutique du sex shop Red Bottoms & Crops. J'essaie d'ouvrir le vasistas, en vain. Je suis dans une situation des plus périlleuses (à cheval sur une arête de toiture) en train d'essayer d'ouvrir ce fichu machin. Je ne peux appeler George : cela risquerait d'éveiller les soupçons. Au bout d'un certain temps (voire un temps certain) je parviens à ouvrir l'issue. J'enfile un harnais, que j'attache à un piquet de fer situé sur la toiture et pénètre dans l'arrière-boutique. Je m'élance, le harnais me retient et je retiens également mon souffle.

Malheureusement mon harnais premier prix se déchire (il faut mettre le prix quand on veut jouer les aventurières). Un gros BOUM (moi tombant sur le sol) retentit. L'un des propriétaires du sex shop entre, m'aperçoit et déclenche l'alarme. Georges jette une grenade lacrymogène et me tire par le bras. La mission est un échec. George me fait comprendre que je vais payer cela au retour. Je me sens mal tout à coup et m'évanouis.

À notre arrivée, Georges me lance : "Va dans ta chambre, fillette ; j'arrive dans dix minutes." Ce n'est pas bon signe.

Je vois George arriver avec un martinet et une badine. Il s'assied sur mon lit et me demande de m'allonger en travers de ses genoux. Il faudrait être folle pour refuser (c'est George Clooney, quand même !). Bref, il m'assène une série de claques et commence à descendre mon legging, puis ma petite culotte. Il recommence à me chauffer les fesses.

Brad arrive ensuite. Il me relève des genoux de George et me demande de mettre mes mains sur mon lit. Il commence à me fustiger les fesses. Je danse un peu, car il ne fait pas dans la dentelle ; mes fesses me cuisent.

Ce n'est pas terminé : voilà Johnny qui prend la badine et commence à me dessiner un Z sur les fesses. Il a un humour, celui-là...

Matt estime que je ne mérite pas de punitions (j'aurais préféré mais bon... on fait avec). George estime que j'ai été suffisamment punie et ils me laissent tous, sur le ventre, les fesses à l'air, un peu honteuse mais émoustillée par cet épisode rougissant.

J'entends la voix de papa qui m'appelle pour le réveil. Mince, il est temps de partir au lycée.

3 Comments

  1. Allez! Je la refais :
    Fesspresso… What’s else?
    ?

  2. Nothing ellse. …

  3. merci Monsieur No d ‘avoir enfin publié mon récit oui je suis une petite peste et je l’assume ! :p

Leave a Reply